Avec une baisse du peso argentin, un rouble russe proche de son plus bas historique et la livre turque toujours en chute, les monnaies des pays émergents sont de nouveau tourmentées ces derniers jours. Principale raison: un indicateur chinois moins bon que prévu, mais aussi des raisons domestiques.