Une nouvelle circulaire permet désormais aux entreprises de déduire les coûts relatifs à leurs dons de produits de première nécessité. Une mesure particulièrement utile pour les biens non alimentaires, souvent volumineux et cher à transporter et à stocker. Objectif: rendre plus intéressant de donner que de jeter ou détruire!