D'après une enquête de CBC, la part des épargnants belges qui investissent augmente mais reste faible. Le risque reste un obstacle majeur. Quant à ceux qui franchissent le pas, ils ne diversifient pas toujours leurs actifs suffisamment,