Avec la crise, le nombre de salariés espagnols au salaire minimum a fortement augmenté. Plus d'un tiers des travailleurs du secteur privé gagne au maximum 645 euros par mois.