Réunis pour confirmer le futur européen réservé aux pays des Balkans, les dirigeants européens en ont profité pour s'accorder sur l'attitude à avoir vis-à-vis des Etats-Unis.