La mafia japonaise coupe le petit doigt de ceux qui veulent la quitter, mais pour faire oublier leur passé trouble, les anciens yakuzas peuvent désormais s'adresser à une société fabriquant des prothèses plus vraies que nature.