Les avocats fiscalistes reçoivent de plus en plus souvent la visite d'investisseurs en cryptomonnaies. En 2017, c'était la première vague des pionniers; aujourd'hui, c'est plus général. Et beaucoup de ces clients sont confrontés à des problèmes quand il s'agit de déposer leurs gains sur des comptes dans des banques classiques.