Même s'il jette toujours ses filets de pêche dans une mer bleu azur au large de la Thaïlande, Saponkit Klatalay a renoncé à l'existence nomadique de générations de "gitans des mers" avant lui, depuis qu'il a été relogé sur le continent, après le tsunami de 2004.