Conséquence directe de la crise actuelle, les intentions de recrutement pour le 3e trimestre sont au plus bas depuis 17 ans en Belgique. Si la majorité des employeurs s'attendent à un retour à la normale dans les 12 prochains mois, 16% d'entre eux se préparent à réduire leurs effectifs. Les employeurs belges apparaissent toutefois un peu plus optimistes que leurs voisins européens.