On savait les marchés peu favorables à Donald Trump.... un vent de panique s'est bien fait sentir ce mercredi, mais son ampleur était bien moins violente qu'attendu.