Un entrepreneur et son client assis l'un en face de l'autre lors d'un réunion de médiation fictive. Aucun juge n'est impliqué. C'est le médiateur reconnu par le gouvernement qui organise le débat. Une scène de plus en plus fréquente dans le pays. 5.000 médiations enregistrées au premier semestre, c'est 43% de plus sur un an.