Dans le village de mineurs de Marikana, la grève -la plus longue que l'Afrique du Sud ait connu depuis la fin de l'apartheid- s'éternise et les familles peinent à se nourrir. Depuis août 2012, ils demandent un doublement de leur salaire à 875 euros par mois et la médiation engagée par le gouvernement entre les neuf dirigeants et les syndicats est dans l'impasse.