Les Missions régionales pour l'emploi, qui accompagnent les demandeurs d'emploi wallons les plus fragiles, tirent la sonnette d'alarme. L'enveloppe qui leur est allouée ne leur permettrait plus d'assurer pleinement leurs fonctions.