La BNB prévoit que l'inflation commence sa décrue cet été. Sur base annuelle, elle atteindra tout de même les 8,2% en 2022. Mais aucun soutien structurel ne pourra venir des autorités. Tout simplement parce qu'avec un déficit qui atteindra les 5% du PIB en 2024, les autorités n'ont plus aucune marge de manoeuvre.