L'alliance automobile Renault-Nissan, récemment rejointe par Mitsubishi, a annoncé vendredi viser des économies d'échelle doublées à 10 milliards d'euros à l'horizon 2022, échéance à laquelle elle prévoit une hausse de ses volumes vendus de près de 40%.