600.000 salariés ont perdu leur emploi au mois de mai. Et les offres d'emplois n'ont jamais été aussi faibles. Entre mars et avril, 6 millions de britanniques sont venus gonfler le nombre de bénéficiaires du chômage partiel.