Les PME pourraient créer quelque 11.000 emplois l'an prochain en Belgique. Une hausse de l'embauche qui serait rendue possible, en grande partie, grâce au tax shift et à la baisse des cotisations patronales.