Les PME familiales ont renforcé leurs fonds propres pendant la crise. En 10 ans, les meilleures PME sont devenues plus performantes, mais les plus fragiles sont aujourd'hui plus vulnérables encore.