Le rapport de 137 pages du comité d'experts fiscalistes présenté mardi passe mal. Il doit servir d'inspiration à la réforme fiscale prévue dans l'accord de gouvernement et plaide largement pour une simplification du système et la fin de la prolifération des régimes spéciaux.