Les obligations belges à dix ans ont atteint un plancher historique ce vendredi, passant sous 1,8%. Des taux qui pourraient remonter, si la formation du gouvernement fédéral venait à traîner. Une crainte partagée par beaucoup d'observateurs, au vu des alliances nouées au niveau régional.