A bord de son avion monomoteur, l'explorateur suisse-brésilien Gérard Moss a survolé pendant des années l'Amazonie pour mesurer la vapeur d'eau rejeté dans l'atmosphère par les arbres, véritables sources d'eau pour ces "rivières volantes". Au cours des 40 dernières années 763.000 km2 de forêt amazonienne brésilienne ont été détruits, soit plus de 2.000 arbres par minute, selon un nouveau rapport.