De nombreux réfugiés syriens au Liban estiment que leurs vies sont au point mort depuis que Beyrouth a adopté une série de nouvelles mesures rendant presque impossible l'obtention ou le renouvellement de leur permis de séjour.