Une moyenne de 400 migrants secourus chaque jour en Méditerranée... Pour les marins et humanitaires en première ligne de Mare Nostrum, l'opération est source de fierté, mais aussi d'angoisse et du remords d'être parfois arrivé trop tard.