Ils sont 3.500 dans toute la France, sauveteurs embarqués bénévoles répartis dans 225 stations, qui savent que l'été sera synonyme d'un regain de travail. A Calais, ils oeuvrent dans l'un des détroits les plus dangereux du monde, garantissant aux marins et aux plaisanciers un service de secours gratuit.