Plus de 300 gestionnaires de flotte indiquent que les moteurs à combustion constitueront toujours la part essentielle de leur flotte en 2025.