La mesure du gouvernement visant à faire disparaître les pièces de un et deux centimes ne convient pas aux supermarchés. Ceux-ci estiment qu'ils pourraient perdre 1,5 millions d'euros chaque année, s'ils devaient arrondir le montant total des tickets de caisse au 5 centimes les plus proches.