Depuis ce mardi, la Commission européenne interdit aux tatoueurs d'utiliser une vingtaine de pigments. L'exécutif estime qu'il existe un danger pour la santé publique.