Depuis le mois d'octobre, les taux d'emprunt sont à la hausse. Un mouvement qui ne signe pas pour autant la fin immédiate des taux historiquement bas.