Les agriculteurs ukrainiens, touchés par une crise économique dramatique accentuée par les tensions avec la Russie, se trouvent contraints aux économies, au risque d'éroder une production céréalière vitale pour le pays mais aussi pour les marchés internationaux.