Les quatre présidents des partis francophones sont tombés d'accord sur la mise en oeuvre des transferts de compétences. En gros, tout va aux Régions, déjà compétentes pour l'emploi. Deux organismes d'intérêt public vont être mis en place en Wallonie et à Bruxelles. Une troisième entité veillera à la cohérence des politiques entre les deux régions.