Quelques anciens travailleurs et travailleuses de Mega World devant le Parlement wallon. Depuis la faillite du repreneur de Blokker le 22 décembre, ils n'ont pas encore pu s'inscrire au chômage, ni toucher le chômage temporaire des trois premières semaines de décembre.