Les Etats-Unis ont placé sur leur liste noire huit nouvelles entreprises chinoises accusées de violation des droits de l'homme. Des entreprises spécialisées dans la vidéosurveillance et l'intelligence artificielle. Une décision qui n'est pas de nature à faciliter les négociations qui doivent reprendre cette semaine entre Washington et Pékin.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.