La réforme de l'ISOC s'attaque aux voitures hybrides rechargeables. Le gouvernement Michel estime que de trop nombreux véhicules ne disposent pas de batterie de capacité suffisante pour réellement avoir un impact sur l'environnement.