Deutsche Bank a accepté ce jeudi de verser une amende globale de 2,51 milliards de dollars aux autorités américaines et britanniques pour échapper à des poursuites pénales liées aux manipulations du taux interbancaire Libor.