Depuis janvier 2014, la France a accueilli douze journalistes syriens. Une fois arrivés dans l'Hexagone, ces réfugiés continuent à se battre pour exercer leur métier. S'ils sont enfin en sécurité, ils font face à des difficulté matérielles et administratives, dans un pays dont ils ne connaissent souvent pas la langue.