Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a démenti ce mercredi tout "conflit d'intérêt", après les révélations sur un système d'évasion fiscale lorsqu'il était Premier ministre du Luxembourg. Il a réaffirmé sa volonté de lutter contre ce phénomène.