Même si leur favori a remporté l'élection présidentielle française, les marchés n'ont fait montre d'aucune euphorie ce lundi. L'issue du scrutin avait été largement anticipé.