Selon son ministre-président, la Région wallonne ne serait aujourd'hui plus le parent pauvre de la Belgique. Mais le sud du pays doit encore répondre à plusieurs défis en terme de création d'activité économique.