Le parti au pouvoir depuis plus d'un demi-siècle en Malaisie a été une nouvelle fois reconduit à l'issue des législatives très disputées, des résultats immédiatement contestés par le chef de l'opposition, criant à la fraude électorale.