Sans grande surprise, le marché immobilier n'a pas échappé aux conséquences de la crise de la Covid-19. Selon le baromètre des notaires, le nombre de transactions a diminué de 2,7% en 2020. Les prix ont par contre poursuivi leur hausse, dopés par une demande supérieure à l'offre.