Il y plus de deux ans, une grande partie des manuscrits de Tombouctou ont été mis en sécurité à Bamako, alors que la ville aux 333 saints était sous le joug de l'occupation des djihadistes. Aujourd'hui la question du retour de ce patrimoine unique dans leur lieu de conservation d'origine se pose, alors qu'on assiste dans le Nord du Mali à une recrudescence de la violence.