Dans un hôpital indien, des dizaines de mères porteuses redoutent que la décision du gouvernement d'interdire cette industrie de plusieurs millions de dollars les privent de leur seule source de revenus.