La concertation entre syndicats et employeurs sur les métiers pénibles dans le secteur privé a échoué ce mercredi. Des discussions qui devaient établir les critères permettant d'évaluer la pénibilité au travail et donc les métiers éligibles à la prise d'une pension anticipée. Faute d'accord entre les partenaires sociaux, la balle est désormais dans le camp du gouvernement.