La biotech liégeoise a donc décroché en Asie un nouveau brevet pour son contraceptif oral Estelle. Un marché estimé à 400 millions d'euros.