Remontés contre une réforme du droit du travail qu'ils qualifient de "régression historique", entre 400 et 500.000 personnes manifestaient mercredi dans toute la France. Leur but: faire reculer le gouvernement socialiste, à un an de la présidentielle.