De plus en plus de Bruxellois et de Wallons partent travailler comme salariés en Flandre. L'économie flamande, plus dynamique, séduit davantage. Mais, à terme, se pose la question d'une mobilité interrégionale efficiente pour assurer les déplacements de ces flux de travailleurs.