Venu célébrer son triomphe électoral sur les bords du Gange, le Premier ministre indien Narendra Modi a promis de réussir là où nombre de ses prédécesseurs ont échoué: nettoyer le fleuve sacré des hindous devenu un immense égout.