Professeur de yoga diplômé de sociologie, Mohammed Khatib a un rêve: fouler la même piste que Usain Bolt, en août, au stade olympique de Rio de Janeiro, et y faire flotter le drapeau national palestinien. Pour cela, chaque jour, inlassablement, il s'élance sur les rares pistes --ni très professionnelles ni très sûres-- qu'il trouve à Ramallah en Cisjordanie.