2.203. C'est le nombre d'emplois que les employeurs annoncent vouloir supprimer dans le cadre des 34 licenciements collectifs décidés ce premier semestre. C'est presque deux fois moins qu'au cours des six premiers mois de l'an dernier.