Violemment attaqué en Bourse lundi, l'allemand Bayer souffre de la condamnation infligée aux États-Unis à Monsanto, le géant des semences que le groupe pharmaceutique vient d'acquérir.